Zulu Wedding: une comédie sud-africaine à la conquête de l’international

Avec le succès qu’a connu le film nigérian « The Wedding Party« , ce n’était qu’une question de temps avant que d’autres ne tentent de le dupliquer (et tant mieux !). Les sud-africains – qui font probablement les meilleurs films du continent d’un point de vue technique, mais peinent à les exporter – s’apprêtent à sortir un blockbuster réalisé en association avec Hollywood.

Intitulé « Zulu Wedding« , ce film raconte l’histoire de Lou, une chorégraphe sud-africaine résidant aux États-Unis et qui se retrouve fiancée traditionnellement à un roi sud-africain, suite à une dette ancestrale. La jeune femme, qui est contre ce mariage et amoureuse d’un américain nommé Tex, finit par rentrer en Afrique du Sud et se retrouve dans un méli-mélo comme on voit habituellement dans les comédies romantiques.

Du côté du marketing, une campagne Social Media a été lancée (#1MillionTicketsSold), afin de pousser le public à acheter ses places de cinéma pour voir le film. Cerise sur le gâteau (et le plus important pour moi): le film bénéficiera apparemment d’une sortie simultanée dans plusieurs pays africains. Si vous me suivez régulièrement, vous savez que je me plains souvent du fait que les films africains soient difficilement vus ou disponibles hors de leur pays de production, ce qui est en soi une aberration. Mais heureusement, cela commence à changer et j’ose croire qu’inclure des pays voisins dans la distribution des films africains va s’accentuer dans les prochaines années.

Pour « Zulu Wedding« , j’ai cru comprendre qu’il y aura des avant-premières dans plusieurs capitales africaines et sur le plan national, l’équipe marketing du film a prévu de faire des petits cinémas éphémères et itinérants, afin de pouvoir diffuser le film même dans des zones rurales et reculées d’Afrique du Sud où il n’y a pas de salles de cinéma. Autant dire qu’avec tout ça, il était inévitable que la sortie accuse du retard et pour cause: prévu pour le mois de février, la sortie du film a été repoussée au mois d’avril 2018. Ma foi, si ce retard permet de faire de ce long-métrage un succès national et panafricain, je veux bien patienter. Pour rappel, « Happiness is a four letter word » – un film que je vous avais déjà recommandé ici – est le film sud-africain qui détient le record du box-office. Est-ce que The Zulu Wedding ira plus haut ? Affaire à suivre.

 

 

PS: à noter que « Zulu Wedding » est le premier blockbuster du cinéma sud-africain à être produit et réalisé par une femme sud-africaine noire, Lineo Sekeleoane.