Ces dernières semaines, les médias français et américains semblent braquer leurs yeux sur les influenceurs, le manque de tact/d’éthique et l’avenir incertain de ces-derniers, en témoignent cet article du Vanity Fair , celui de l’Obs sur la “fin pronostiquée des influenceurs” ou encore cette tribune au vitriol de Vice France, intitulée “Le confinement va-t-il enterrer les influenceurs ?“.

Côté africain, le phénomène est encore loin de ces considérations. Mieux même, on en parle comme d’un nouveau canal de communication plein de promesses.

La semaine dernière, la chaîne nationale ivoirienne a d’ailleurs dédié son magazine “Made in Africa” à ces leaders d’opinion 2.0.
Point positif: les montants encaissés par les influenceurs sont mentionnés, ce qui change un peu de l’opacité qui règne parfois sur ce sujet.Pour regarder l’émission “Made in Africa: Le marché des influenceurs“, rendez-vous sur ce lien.