Le “vampirisme culturel” nigérian et l’Amapiano

Cet article a d’abord été publié dans la newsletter Africa Digest.   Il y a quelques jours, le média culturel britannique GUAP publiait un article au titre évocateur: “L’Afropiano: le nouveau genre musical nigérian inspiré par l’Amapiano“. Le titre en soi était déjà provocateur à bien des égards – et j’y reviendrai en détails plus bas – mais les premières lignes n’ont vraiment pas arrangé les choses. En effet, l’auteur commence en citant le

Le Top 10 des artistes africains les plus bankables en 2013 selon FORBES Africa et Channel O…

Je ne cesse de le répéter, la musique urbaine en Afrique prend son envol de manière incroyable ces derniers temps. Avec une multitude d’artistes et des sous-genres (Djazzé, Afrohouse, Azonto, Afropop, Bongo Flava…) qui se multiplient, la compétition à l’intérieur de la région subsaharienne s’intensifie. Les médias commencent de plus en plus à s’y intéresser. A l’instar d’un Hit-Parade des chansons africaines conçu par la chaîne TRACE Africa et la